Françoise Delecroix

 

Le Pavillon des Arts et du Patrimoine de la ville de Châtenay-Malabry consacre sa première exposition de la saison artistique 2020/2021 à une Artiste peintre reconnue du département des Hauts-de-Seine : Françoise Delecroix.

“Ce qui m’interesse c’est qu’il y ai du sens “

Francoise Delecroix travaille à Antony dans son atelier installé au cœur de la cour d’un ancien relais de poste. Le calme du lieu cependant vivant, avec sa richesse humaine, son passé historique…son âme, en font un lieu propice à la création

qu’elle exprime sous la forme de toiles, de pliages mais aussi d’installations :
mon travail, essentiellement basé sur la ligne, porte sur l’émergence et le déploiement des formes, des figures ; mais aussi, dans un travail plus conceptuel et graphique, de compositions diverses évoquant la croissance et l’infini.”

En parlant d’infini : le ruban de Möbius que l’on obtient en tournant une des extrémités d’un ruban de 180 degrés puis en la collant à l’autre extrémité interpelle et intervient souvent dans le travail de Françoise : « Dès lors, il n’y a plus d’intérieur, plus d’extérieur et c’est infini. C’est fascinant ».
l’installation éphémère “poussière d’infini” dans la salle d’exposition au premier étage du pavillon montre cet intérêt que l’Artiste a su traiter de manière poëtique et épuré.

Il y a aussi dans son oeuvre un angle d’investigation créatif et artistique de la ligne :
“Ce qui m’intéresse notamment, c’est de partir du plan et par torsion, froissement, pliage, lui donner la troisième dimension : passer de la 2D à la 3D. La notion de pli est très riche et rejoint les mathématiques, la psychanalyse, etc.”

 

Mais avant que les process de créativité ne s’engage, avant que l’oeuvre prenne naissance sur une toile, une photographie, une installation ou un travail plastique,  il y a la ligne.
Pour Françoise Delecroix, elle est déterminante : “c’est en m’y intéressant que je suis tombée sur la suite mathématique de Fibonacci qui conduit au nombre d’or. Cette suite est partout, dans l’enroulement des liserons, dans l’accroissement des bambous, dans la coquille des escargots ou la spirale des galaxies.
C’est une harmonie qui m’inspire 
»
et …

un fil rouge pour nombre de ses œuvres :

Je vous invite à venir découvrir son travail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share This